#Off2Africa Jour 36 Dakar Sénégal

#Off2Africa Jour 36 Dakar Sénégal ©GILLESDENIZOT

Samedi 31 décembre 2016
D’un geste décidé, il effaça toute trace de l’année moribonde, et le regard ancré sur l’horizon, il se reposa…

Enfin la fin ! Cette année meurt, enfin, et je n’ose même pas penser à celle qui s’apprête à naître… Mais quand va-t-on arrêter ce cirque ? N’en jetez plus, la cour est pleine !

Cette dernière journée était à la mesure de 2016 : un ressac incessant dans un grand fracas tumultueux, une brume laiteuse mais grisâtre dont le soleil aura raison, une nécessité vitale d’être absolument seul et silencieux.

Exactement un an plus tôt, j’étais sur une plage de Mumbai avec mon élève Haroon. Nous avions ri en parlant mariage, le sien, et le mien parce qu’il s’acharnait à vouloir me marier… J’aurais mieux fait d’accepter; je serais sur le point de demander une carte OCI et me rirais bien des visas… Mais comme on dit : Yes, I’m single. You’re gonna have to be amazing to change that.

Nous avions arpenté Versova Beach, je voulais goûter à tous les chaat, surtout les panipuri. Les feux d’artifice ont explosé en vol et les portables se sont emballés. Toute la planète se congratule le 31. Et puis tout le monde retourne à son quotidien. C’est toujours ainsi que je l’ai ressenti : une descente, une glissade incontrôlable vers la fin de l’année. Inexorable, et tant mieux ! Vous serez catapultés de l’autre côté, et le calendrier prendra une ride de plus. Même joueur joue encore.

J’aime depuis longtemps m’endormir avant les douze coups de minuit et me réveiller tôt le jour suivant. J’aimais aussi boire du champagne en regardant le concert du Nouvel-An, retransmis depuis Vienne. Mais en Afrique je ferai autre chose, vous lirez ça demain, peut-être.

Parfois, une citation nous parle tant qu’elle se retrouve griffonnée sur le carnet de notes. Ce jour-là, c’était du Khalil Gibran :

Travel and tell no one, live a true love story and tell no one, live happily and tell no one, people ruin beautiful things.

Ce sera la leçon de l’année, que dis-je, du siècle !

Les apparences sont trompeuses… ne vous fiez pas à cette esquisse de sourire sur ma photo de fin d’année. Puisqu’on vous dit que c’est cassé…

Allez, du balai, 2016 !


Durant #Off2Africa, j’avais pris pour habitude de ne choisir qu’une photo par jour, une seule,
et de la partager, sans légende, via mon compte Instagram.
Celle du jour figure en haut de ce récit ; en voici d’autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.