#Off2Africa Jour 38 Dakar Sénégal

#Off2Africa Jour 38 Dakar Sénégal

Lundi 2 janvier 2017
Les petits gestes appris par l’enfant, quelques pas pour éviter le ressac et un crépuscule couleur piment…

Seriez-vous capable de boire de l’eau directement à la bouteille, sans que vos lèvres touchent le goulot ? Lorsque je suis arrivé en Inde, j’ai rapidement remarqué cette pratique puis j’en ai compris la raison essentielle : le partage. Je me suis donc entraîné (et inondé plusieurs fois mes habits) et j’y suis progressivement parvenu. Ce qu’un gamin apprend dès son plus jeune âge m’était inconnu. L’adaptation a un nouveau lieu de vie exige de se familiariser avec tant de petits gestes. Ces leçons demandent un peu de temps pour être apprises. (Oui, j’ai aussi fini par dodeliner de la tête…)

J’admire les femmes portant leur seau de détritus sur la plage de Yoff, l’équilibre qu’elles parviennent à maintenir en marchant, leur façon de jeter au loin le contenu et la rapidité avec laquelle elles se replient, en quelques pas lestes, pour éviter que le ressac ne souille leurs pieds. Une fillette, à proximité, en fait autant. Elle porte son seau sur la tête puis elle entreprend de le renverser mais la mer la surprend. Voici que la fillette sursaute puis rit de ne pas encore maîtriser la technique ancestrale.

Ce sont ces petits gestes de vie, apparemment insignifiants, qu’aux quatre coins du monde nous apprenons, pendant l’enfance ou plus tard au cours des voyages au long cours. J’avance dans la lecture du livre L’analyse transactionnelle, en particulier les passages relatifs à l’Enfant Libre :

On dit d’une personne qu’elle est dans son Enfant Libre lorsqu’elle exprime ses sentiments, ses émotions, ses désirs spontanément. L’Enfant Libre est aussi le siège de l’Intuition, indispensable à la capacité créative. (…) C’est le « cœur » de l’homme, le centre du « vécu », lieu privilégié d’une rencontre vraie. C’est l’expression spontanée des sentiments (davantage qu’il n’a été traditionnellement permis) qui permet d’éviter les incompréhensions, les malaises si fréquents dans les relations humaines. La capacité d’intuition permet des merveilles tant dans la vie privée que dans la vie professionnelle.

Il me semble que j’ai dû sécher les cours sur ce sujet-là tant je me suis fourvoyé dans ces deux domaines…

En revanche, j’avais bien senti que le maquis sur la route principale était une bonne adresse ! J’y vais régulièrement pour le charme des serveuses, le thiep, et le piment fait maison. Surtout pour le piment, et ça les amuse bien les jolies demoiselles en cuisine. Ce boui-boui a un nom qui me plait, mais je vous le révélerai dans mon dernier récit sur Dakar…

Le ciel, ce soir, s’est fait tragique. Une mer de nuages en feu le recouvre, comme en route entre Essaouira et Agadir. Je bois une gazelle sur la terrasse, en regardant le jour s’éteindre. Aurais-je appris à ne plus redouter le crépuscule ?


Durant #Off2Africa, j’avais pris pour habitude de ne choisir qu’une photo par jour, une seule,
et de la partager, sans légende, via mon compte Instagram.
Celle du jour figure en haut de ce récit ; en voici d’autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.