#Off2Africa Jour 48 Ziguinchor Casamance Sénégal

#Off2Africa Jour 48 Ziguinchor Casamance Sénégal

Jeudi 12 janvier 2017
Un nouveau visa qui évoque le Brésil, des bazars locaux aux senteurs de savon, et des vautours qui déambulent…

Je vous parlais du lever du soleil en panorama ? Voici celui de ce matin !

#Off2Africa Jour 48 Ziguinchor Casamance Sénégal
#Off2Africa Jour 48 Ziguinchor Casamance Sénégal

Ziguinchor me fait l’effet d’Essaouira, de Tarfaya ; je pourrais m’y installer immédiatement. Je connais bien maintenant cette sensation et le risque qu’elle porte en elle. Il faut bouger, aller plus loin, continuer à se mesurer à l’Afrique.

Le consulat de Guinée-Bissau est proche, cela me fera une belle balade dans les rues calmes de la ville. En chemin, je pousse des portes, je parle à des écoliers, à des femmes réunies devant leurs petites maisons aux portes colorées. Kassoumay (salutation en langue Diola)… Kassoumay… puis chacun retourne à sa besogne.

Remplir le Pedido de visto ne me prendra que dix minutes pour un nouveau visa, le tout avec l’accent chantant qui évoque le Brésil ! Il va falloir apprendre quelques rudiments de portugais pour se débrouiller à Bissau…

Mon sésame en poche, je m’attable dans un restaurant du coin pour déjeuner. La grande salle est si agréable, un peu hors du temps. Le thiep succulent déborde de l’assiette, je me régale !

Pour digérer, rien de mieux que de se lancer dans une de mes longues errances. Passons le salon de coiffure Fanta Fashion qui vaut ceux de Saint-Louis (et vous n’avez pas encore vu le salon Lavé Lavé de Conakry…) Le Bois Sacré, Cabinet de Voyance et Plantes Médecinales (sic) est fermé ; quelle déception ! Au détour d’une rue, je repère de vrais petits bazars qui regorgent d’articles dont je n’ai nul besoin. Pourtant, j’ai toujours aimé l’odeur des ces échoppes; le savon, les épices, les emballages insolites. On y trouve de tout !

Mes pas m’emmènent ensuite le long du fleuve, vers un petit port. Je me souviens qu’il y avait des enfants qui se lavaient dans l’eau, entre les pirogues. Il y avait aussi une multitude de vautours, certains alignés les uns contre les autres sur les toits de tuiles, d’autres marchant d’un pas vaguement désabusé au milieu des pêcheurs assis.

Je pensais avoir fait des photos mais j’ai peut-être rêvé… Il se passe des choses en Casamance…


Durant #Off2Africa, j’avais pour habitude de ne choisir qu’une photo par jour, une seule,
et de la partager, sans légende, via mon compte Instagram.
Celle du jour figure en haut de ce récit ; en voici d’autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.