#Off2África Dia 49 Ziguinchor – Bissau

#Off2África Dia 49 Ziguinchor - Bissau

Vendredi 13 janvier 2017
Reprendre la route pour découvrir de nouvelles contrées, la mangrove, les bâtiments coloniaux de Bissau et son ambiance de carnaval…

Il me faudra revenir en Casamance, mais aujourd’hui je reprends ma route pour 142 kilomètres et un nouveau pays en Afrique : la Guinée-Bissau !

O2A016
#Off2África Dia 49 Ziguinchor – Bissau

J’ai refermé mon sac de voyage et dit adieu au fleuve ; la lune s’y reflétait encore. Un taxi m’emmène au garage Bissau et je trouve une place à bord d’un minibus. Les passagers s’observent, se saluent, et feront connaissance en chemin. Les visages changent graduellement au fur et à mesure des pays traversés. Certains voyageurs connaissent bien le trajet et les formalités à la frontière. Comme à mon habitude, je me lie avec une des Mamans à boubou. Les douaniers sont généralement moins difficiles avec elles, et avec moi si nous passons ensemble.

En Afrique, mieux vaut se lever tôt les jours de voyage pour s’assurer d’un départ rapide, dans la fraîcheur matinale. Moins d’une heure après avoir quitté ma chambre, je passe déjà les premiers contrôles. Des militaires assis mollement au poste-frontière orientent les voyageurs, il y a de la musique en arrière-fond, quelques échoppes. Je présente mon passeport et baragouine un peu en portugais avec la fonctionnaire au béret. La scène pourrait se dérouler dans une région d’Amérique du Sud…

Le minibus s’ébranle, les paysages défilent, nous traversons le fleuve Cacheu et son parc naturel des mangroves. Je retrouve les images habituelles des routes : les enfants qui jouent, les femmes qui marchent le long de la route. Quel dommage de ne pas pouvoir rester un peu dans la réserve ou visiter le fort, un autre lieu de mémoire du temps de l’esclavage. Peu avant midi, nous entrons dans Bissau par la route de l’aéroport. Les passagers se séparent, je trouve un taxi pour parcourir les derniers kilomètres jusqu’au centre de la ville. Le pays est l’un des plus pauvres de notre monde et pourtant regardez l’état des routes !

Ce n’est pas encore l’époque du carnaval mais ça y ressemble. Il règne une joyeuse activité, en musique et en couleurs.

Je prends mes quartiers dans une grande chambre à la Pensão Creola en plein centre, sur la place Che Guevara ! Le propriétaire, Monsieur Kühne, est d’origine suisse. Nous échangeons en français (et aussi es bitzeli uf Schwytzertütsch, ha!) et je m’enquiers des routes possibles vers Conakry ; il me raconte le voyage qu’il a vécu en Inde avant de découvrir la Guinée-Bissau et d’y fonder sa famille, installée dans cette charmante maison coloniale.

Je me sens déjà chez moi dans cette ville et je pars immédiatement à sa découverte. Bon, autant le dire d’emblée : Bissau, j’adore ! Les guides vous parleront de pauvreté, de criminalité ; moi je verrai des gens discrets et accueillants. Les bâtiments sont délabrés, certes, mais il y a tant à apprécier : les balcons dans la vieille ville, les allées boisées, les petits commerces, les couleurs vives. On y mange très bien et le café est délicieux (il se marie parfaitement avec un cake à la noix de coco que j’ai rapidement découvert…) Il y a même un Italien qui prépare, dans son restaurant sur les hauteurs, une spécialité de pâtes qu’il verse devant vous dans une meule (entière) de Parmigiano-Reggiano !

De retour à la pension, je fais la connaissance d’un groupe hétéroclite de voyageurs composé de trois Allemands, d’un Brésilien, et d’un Français. Nous passerons un peu de temps ensemble à discuter des possibilités pour rejoindre la Guinée. Mais la nuit tombe rapidement et le calme s’installe sur Bissau…


Durant #Off2Africa, j’avais pour habitude de ne choisir qu’une photo par jour, une seule,
et de la partager, sans légende, via mon compte Instagram.
Celle du jour figure en haut de ce récit ; en voici d’autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.