#Off2Africa Jour 78 Conakry Guinée

#Off2Africa Jour 78 Conakry Guinée © GILLESDENIZOT

Samedi 11 février 2017
C’est un jour faste pour la femme en Guinée, celui où l’on couronnera la Miss 2017…

Avouez-le, vous trépignez de voir défiler les demoiselles en tenue traditionnelle, d’entendre leur profession de foi, et – on ne saurait y déroger – le grand moment de la tiare en strass, placée tant bien que mal et le plus souvent de travers sur le visage ruisselant de bonheur de la lauréate.

Pendant ce temps, les autres femmes de Guinée porteront sur leur tête des bidons chargés à l’extrême et s’en iront dans les rues pour travailler, vendre, suer sous le soleil de Conakry et d’ailleurs. Elles travailleront penchées dans les rizières ou se frayeront un chemin dans les rues encombrées, elles cuisineront pour leur mari et leurs enfants, elles nettoieront à la main des dizaines de chaudrons, elles ne verront pas la fin du jour et s’endormiront pour quelques heures de sommeil avant que le cycle quotidien ne reprenne.

« L’élection de Miss Guinée 2017 n’en finit pas de faire parler d’elle. En cause : les tenues jugées trop légères avec lesquelles les candidates ont défilé », relate Jeune Afrique.

La cérémonie a été présidée par le Premier ministre guinéen, Mamady Youla (qui a dû se faire sérieusement taper sur les doigts). Les images ont poussé le ministre de la Culture, Siaka Barry, à suspendre le Comité Miss Guinée avant d’interdire l’organisation d’un quelconque concours Miss Guinée, jusqu’à nouvel ordre.

« Jusqu’à l’élaboration d’un nouveau cahier des charges et d’un code d’éthique et de déontologie par une commission qui sera érigée à cet effet, toute organisation ayant pour objet les concours de beauté à dimension nationale est désormais interdite sur l’étendue du territoire, a fait savoir le ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine historique, dans une décision rendue publique le lundi 13 février. Le document souligne par ailleurs que « pour la promotion de l’image la plus positive de nos valeurs culturelles traditionnelles et authentiques, un cahier des charges sera élaboré ainsi qu’une charte d’éthique et de déontologie en vue de définir dans les moindres détails les nouvelles modalités et/ou conditions d’organisation de l’élection Miss Guinée ».

Lors de ce défilé, Asmaou Diallo été couronnée Miss Guinée 2017. Les réseaux sociaux du pays se sont enflammés : « L’élection de Miss Guinée a lieu une fois par an, la dépravation dans nos quartiers c’est tous les jours » et aussi « Comment peut-on cautionner que des filles se dénudent aux yeux de tout le monde pour célébrer la beauté guinéenne ? Avec tout le beau textile guinéen et les grands couturiers de chez nous, vous êtes incapables d’habiller ces filles de la plus belle des manières tout en respectant la dignité de la femme ainsi que nos cultures et mœurs ».

Nonobstant, Miss Guinée 2017 a également raflé la tiare de Miss Africa Continent 2017 le 2 septembre à Johannesburg, en présence du consul de Guinée en Afrique du Sud (qui s’est peut-être aussi fait taper sur les doigts).

Dans le même registre, signalons aussi le concours Miss Superanational (sic) 2016 en Éthiopie, et la « success-story » de Patrice Juah, ancienne Miss Libéria, un des pays les plus pauvres du monde. Après son couronnement, elle a créé une entreprise pour promouvoir les textiles de son pays et une fondation qui octroie des bourses d’études à de jeunes filles du Libéria. Gageons que l’élection d’Asmaou Diallo permettra aussi une amélioration de la condition féminine en Guinée, du moins une prise de conscience.

En attendant, mon admiration va à Fatoumata Chérif pour son action contre la saleté, à Marla Moore pour son action contre la pauvreté, à Hadja Idrissa Bah pour son action contre l’excision et à toutes les femmes, en Guinée, en Inde, en Afrique et de par le monde, qui n’ont que faire d’une tiare en strass…


Durant #Off2Africa, j’avais pour habitude de ne choisir qu’une photo par jour, une seule,
et de la partager, sans légende, via mon compte Instagram.
Celle du jour figure en haut de ce récit ; en voici d’autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s